Un nouveau-né retrouvé dans un bac à ordures au Monument de la Renaissance

28 septembre 2021 à 13h43

Les agents de l'Unité de coordination et de gestion des déchets (Ucg) ne vont pas oublier leur journée du dimanche 26 septembre, coïncidant avec le grand Magal de Touba 2021.

En effet, ces hommes qui exerçaient leur fonction, ont retrouvé, vers 9 heures, un nouveau-né vivant de sexe féminin dans un bac à ordures, bien enveloppé dans un pagne tissé au Monument de la Renaissance. L'enquête ouverte par la Gendarmerie a permis d'arrêter à Ngor, trois heures après les faits, la maman âgée de 18 ans. Cette dernière qui se tordait de douleurs, finit par accoucher sans assistance. Elle enveloppe le bébé dans un pagne qu'elle a déposé dans un bac à ordures aux alentours du Monument de la Renaissance, sans se soucier de rien. Comme toute chose a une fin, la petite miraculée a eu la chance d'étre découverte par des agents de l'Ucg, ce dimanche aux environs de 9 heures.

Aussitôt alertés, les éléments de la Brigade de Ouakam, en compagnie des sapeurs-pompiers, se sont empressés d'aller sur les lieux de ladite découverte. A leur grande surprise, ils ont découvert que le nouveau-né était toujours en vie, mais dans un état inquiétant. Il a été très vite acheminé dans une structure sanitaire. Sur les circonstances de son accouchement et de l'abandon du nouveau-né, la jeune fille déclare avoir accouché sans assistance aucune. Ses parents étant divorcés, elle n'avait pas obtenu de soutien de ses proches. Quant à l'auteur de sa grossesse, elle révèle aux pandores que le père de l'enfant serait un jeune du village de Ouakam qui n'aurait pas reconnu la grossesse.

L'OBS

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article