Togo: Opposition et pouvoir se retrouvent ce lundi pour des négociations

18 February 2018 - 806 vues

Le dialogue politique s’ouvre lundi 19 février 2018 au Togo. Pouvoir et opposition se retrouvent en vue d'un retour à l'apaisement après six mois de crise politique dans ce pays. Le processus va durer une dizaine de jours.

Ils seront sept délégués mandatés par l'opposition et sept représentants du pouvoir à s’asseoir autour de la table de discussion. L’ouverture du dialogue qui démarre ce lundi se déroule en présence du facilitateur Nana Akufo-Addo, président du Ghana.

Entre autres points à l’ordre du jour, le rétablissement de la Constitution de 1992, les réformes institutionnelles et électorales, la transition ou encore l'organisation d'un referendum constitutionnel.

L'opposition pour participer au dialogue, avait posé comme conditions « la libération de ses militants arrêtés. Elle exige également la remise en liberté des personnes détenues depuis 2013 dans l'affaire des incendies des deux grands marchés du Togo ».

Eric Dupuy, représentant de l'opposition aux travaux préparatoires, a laissé entendre que « la poursuite du dialogue dépendra en grande partie de la satisfaction de ces conditions posées »

Selon le règlement intérieur issu des travaux préparatoires, les parties prenantes sont d’accord que les décisions du dialogue seront prises sur la base d'un consensus,sans orientation dictée par l'équipe de facilitation.

« Notre travail consiste seulement à aider les deux parties à trouver les solutions », fait savoir Daniel Osei, membre du groupe de facilitation ghanéenne.

L'entourage de Faure Gnassingbé de son côté est formel ; il ne serait « pas question » de discuter du départ immédiat du chef de l'Etat ni d'un engagement de sa part à quitter le pouvoir.

 

Commentaires (0)

Connectez-vous pour commenter cet article