Locales 2022 : Abdoulaye Baldé dépose sa caution ce jeudi après avoir quitté la coalition au pouvoir

29 octobre 2021 à 09h20

Le président de l’Union des centristes du Sénégal (Ucs) Abdoulaye Baldé, après son départ de la mouvance présidentielle, a décidé de déposer sa caution ce jeudi pour les élections locales de janvier 2022.

L’actuel maire de Ziguinchor, au sud du Sénégal qui s’attendait ce que le choix de  Macky Sall soit porté sur lui, a pris son destin en main. Il a promis de divulguer le nom de sa coalition samedi prochain. Selon plusieurs sources, une alliance avec le Pastef de Ousmane Sonko est envisageable.

Le cas de Baldé a fait l’objet d’une réunion au Palais. Le patron de la coalition Benno Bokk Yakaar (BBY) a reçu, pendant plus de deux heures, Benoît Sambou, Seydou Sané et Doudou Kâ, tous responsables de l'Alliance pour la République (APR) à Ziguinchor.

Au menu des discussions, les élections locales du 23 janvier 2022. Du moins à en croire les indiscrétions rapportées par Le Quotidien. Lors de l’audience, les partisans de Macky Sall lui ont expliqué que, selon leurs calculs, leur parti était suffisamment fort dans la région, pour gagner les élections à Ziguinchor, sans avoir besoin de «s’encombrer» d’un allié comme Abdoulaye Baldé.

Selon les sources du journal, le chef de l’État a passé, en vain, la majeure partie du temps à tenter de convaincre ses camarades. De guerre lasse, partant de la logique qu’une élection locale se gagne à la base, il revient donc à la base de bien choisir sa tête d’affiche.

Macky Sall, qui a donc pris acte du choix de ses partisans, en a informé son allié Abdoulaye Baldé et actuel maire de Ziguinchor. Ainsi, le ticket de l’APR sera composé de Benoît Sambou à la mairie de Ziguinchor, tandis que Seydou Sané tentera de décrocher le Conseil départemental. Quant à Doudou Kâ, il lui sera confié le rôle de mandataire et de directeur de campagne de BBY.

PRESSAFRIK

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article