Ligue des Champions : Sadio Mané et Liverpool face à Leipzig pour repartir de l'avant

16 February 2021 - 1099 vues

Dans une très mauvaise passe, Liverpool va devoir vite relever la tête puisque la Champions League arrive dès mardi avec un choc face à Leipzig. Une rencontre où les Reds comptent repartir de l'avant et veulent déjà sauver leur saison.

Ils ne marchent jamais seuls. Privés de leurs supporters dans le mythique stade d'Anfield, les Reds peuvent toujours compter sur eux. Et c'est encore plus valable actuellement alors que Liverpool vit une saison particulièrement délicate. Sur le toit de l'Europe en 2019 grâce à sa victoire en Ligue des Champions, le club de la Mersey est ensuite devenu roi d'Angleterre l'année dernière au terme d'une année folle. On se disait alors que cette équipe, menée d'une main de maître par Jürgen Klopp, était partie pour régner un bon moment. Malheureusement, le géant anglais boîte très sérieusement lors de cet exercice 2020-21.


Plusieurs raisons expliquent cela. Outre des difficultés offensives et une domination moins importante, les nombreuses blessures qui ont touché le LFC sont l'une des causes principales. Virgil van Dijk, Joe Gomez, Joel Matip, Diogo Jota ou encore Fabinho, pour ne citer qu'eux, sont à l'infirmerie. Ils sont rejoints par James Milner, touché aux ischio-jambiers face à Leicester ce week-end. Une rencontre perdue 3 à 1 qui est la troisième défaite de suite pour Klopp et ses troupes, battus par Brighton puis Manchester City. L'année 2021 a très mal débuté pour Liverpool, qui a subi 6 défaites en 10 matches (1 nul et 3 succès) toutes compétitions confondues.


Les Reds ne sont pas ravis de la situation


Quatrième de Premier League avec 40 points, soit 13 de moins que Manchester City (leader), le LFC est distancé pour le titre. Il est aussi passé à la trappe en FA Cup le 24 janvier. Autant dire que la Ligue des Champions constitue un objectif prioritaire à présent. En conférence de presse lundi à la veille du choc face au RB Leipzig, Jürgen Klopp a évoqué la situation de son équipe. «Personne n'est content d'être quatrième, d'avoir seulement 40 points et d'être potentiellement à égalité de points avec Everton».


Il poursuit : «je me fiche de ce que les gens disent. Si vous nous suivez, vous voyez la situation. Nous avons recommencé à perdre mais nous n'avons pas joué un mauvais football. Il s'agissait d'erreurs individuelles, nous en avons parlé. Une fois, c'était dû à une mauvaise communication. Si vous avez vu les matchs contre City et Leicester, ils ne ressemblaient pas à des matchs où nous concéderions sept buts (4 contre City, 3 contre Leicester) et où nous en marquerions que deux. Les blessures ont joué un rôle, vous ne pouvez pas l'ignorer, mais nous ne pouvons pas le changer. Nous travaillons avec».


Klopp veut relancer la machine Liverpool


Jordan Henderson abonde dans son sens : «malgré nos récents résultats, je pense que nous avons beaucoup de points positifs que nous pouvons tirer de nos derniers matchs. Les joueurs prennent l'entière responsabilité de notre forme actuelle. Ce n’est pas normal pour nous. Je crois que les gars donnent tout chaque fois que nous nous entraînons et jouons, nous devons donc continuer à faire cela pour sortir de cette situation». Et Klopp, qui n'a pas l'intention de quitter le club, a des idées pour relancer la machine. «Je suis plein d'énergie, honnêtement. J'y vois un défi intéressant. Nous allons le relever en jouant au football, nous allons le relever en combattant avec tout ce que nous avons. C'est le plan. Personne n'a à s'inquiéter pour moi».


Surtout pas les supporters, qui ont d'ailleurs accroché une banderole avec le message "Jürgen Klopp, You'll never walk alone" ("Tu ne marcheras jamais seul"). Malgré leur absence dans les stades, le coach allemand compte sur eux. «Nous le faisons pour notre peuple. Je préférerais mener ce combat avec nos supporters dans le stade afin que nous puissions montrer une réelle unité et solidarité. Nous nous battons encore ensemble mais dans des endroits différents». Mardi soir, les Reds seront donc à Budapest en raison de la réglementation liée à l'épidémie en Allemagne. Qu'importe, Henderson est prêt à en découdre : «c’est un nouveau défi. Nous devons aller là-bas et nous donner à 100% pour obtenir un résultat positif contre une très bonne équipe». Une occasion idéale pour le patient anglais de soigner ses maux et de se remettre sur pieds pour reprendre sa marche en avant. Les fans des Reds n'attendent que ça !

Commentaires (0)

Connectez-vous pour commenter cet article