La Cedeao et l’option militaire au Niger: La position des Usa

12 août 2023 à 11h56

Bien que privilégiant l’option pacifique, la Cedeao a tout de même décidé d’activer ses forces, quant à une éventuelle option militaire pour restaurer l’ordre constitutionnel au Niger. Les Usa ont, eux aussi, donné leur position

Les chefs d'Etat de la Cedeao, réunis hier jeudi en sommet extraordianire sur la question nigerienne, ont ordonné l’activation de la force en attente. Toutefois, l’organisation a réitéré qu'elle est favorable à une résolution pacifique de la crise. Les Usa, qui suivent cette affaire, ont réagi.

«Les États-Unis apprécient la détermination de la Cedeao à explorer toutes les options pour le règlement pacifique de la crise», a déclaré Antony Blinken, chef de la diplomatie américaine. Pour le patron de la diplomatie américaine,  la démocratie est le meilleur fondement du développement, de la cohésion sociale et de la stabilité au Niger.

«Nous faisons écho à la condamnation par la Cedeao de la détention illégale du président Mohamed Bazoum, de sa famille et des membres du gouvernement, ainsi que des conditions inacceptables dans lesquelles ils sont détenus, et appelons à leur libération immédiate», réclame M. Blinken.

Les États-Unis précisent qu’ils tiendront le Conseil pour la sauvegarde de la patrie (CNSP) responsable de la sécurité du président Bazoum, de sa famille et des membres détenus du gouvernement.

— Secretary Antony Blinken (@SecBlinken)

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article