KAOLACK : quinze personnes déférées au parquet après le Gamou

11 octobre 2022 à 08h36

Le commissariat central de police de Kaolack (centre) a déféré au parquet 15 personnes arrêtées pour différents délits qu’elles sont présumées avoir commis lors de la célébration du Gamou, ce week-end, a appris l’APS lundi de son chef, Aliou Bâ.

Au total, 78 personnes avaient été arrêtées pour diverses raisons et plusieurs délits présumés : vérification d’identité, ivresse publique et manifeste, nécessité d’enquête, vol aggravé ou outrage à agent dans l’exercice de ses fonctions.

Une personne a été appréhendée par les policiers pour homicide volontaire à la suite d’un accident de la route, une autre pour usurpation de fonctions et trois autres encore pour destruction volontaire de biens appartenant à autrui, selon le commissaire central de police de Kaolack.

Seules quinze des personnes arrêtées ont été déférées au parquet du tribunal de grande instance de Kaolack pour être jugées.

Plus de 700 agents de la Police nationale, dont 500 éléments du Groupement mobile d’intervention, avaient été déployés à Kaolack pour veiller à la sécurité des populations locales et des pèlerins venus célébrer le Gamou, la commémoration de la naissance du prophète Mohamed, selon Aliou Bâ.

APS

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article