Code électoral de 2012: « Le Pds et ses alliés sont dans l’errance »

02 August 2018 - 372 vues

Benoît Sambou, plénipotentiaire de Benno bokk yakaar (Bby), écarte la demande de la Conférence des leaders du Front patriotique pour la défense de la République (Fpdr). Qui demandent le retour pur et simple au Code électoral consensuel de mars 2012. L’apériste parle de « dilatoire » sur la Rfm. 

 

« Le Pds (Parti démocratique sénégalais) et ses alliés sont dans l’errance politicienne, égratigne-t-il. Ils doivent savoir que le Code électoral n’a cessé d’évoluer en fonction des réalités et des enseignements tirés des différentes élections qui se déroulent au Sénégal. Il y a eu, d’abord, le Code consensuel de 1992 puis on est revenu à 2012. Et, depuis il y a eu aussi ce code consensuel de 2016. »

Avant de poursuivre : « Eux-mêmes ont participé à la construction et à l’évolution du Code électoral parce qu’ils étaient à la concertation en 2016. Donc, ayant participé à cette concertation, ils ont eux-mêmes cautionné les différentes évolutions qui ont été notées. »

« Aujourd’hui, ajoute l’ancien ministre de la Jeunesse, ils sont dans le dilatoire. Et, ce que nous pouvons dire, c’est que nous sommes à quelques encablures de l’élection présidentielle. Ce qui importe aujourd’hui, c’est qu’ils puissent dire aux Sénégalais si oui ou non, ils ont un candidat ? Si oui ou non, ils ont un projet politique ? S’ils n’en ont pas, vraiment, ils n’ont qu’à s’en prendre à eux-mêmes ».