Attaque en Casamance :24 personnes en prison

24 January 2018 - 393 vues

Le procureur de la République près du Tribunal de grande instance de Ziguinchor rencontre la presse ce jeudi 25 janvier 2018.Au menu du face à face entre Alioune Abdoulaye Sylla et les journalistes, l’affaire de l’attaque dans la forêt de Boffa Bayotte.

Plusieurs personnes suspectées d’être impliquées dans la tuerie de Boffa-Bayotte, survenue le 6 janvier dernier dans la zone de Ziguinchor (sud) ont été placées sous mandat de dépôt mardi 23 janvier par le procureur près le Tribunal de grande instance de Ziguinchor (sud).

Ces personnes nouvellement interpellées « entre six huit » individus, sont poursuivies notamment pour coups et blessures ayant entraîné la mort. 

En plus de quatre autres chefs d’inculpation pesant également sur eux en même temps que sur 16 autres personnes déjà placées vendredi sous mandat de dépôt notamment pour « association de malfaiteurs, assassinat, participation à un mouvement insurrectionnel et détention d’armes à feu sans autorisation ».

Les derniers suspects, dont l’identité n’a pas été révélée publiquement par les enquêteurs en charge du dossier, ont été auditionnés mardi après-midi par le procureur. Ils ont été transférés à la Maison d’arrêt et de correction (MAC) de Ziguinchor mardi vers 19 heures.

Pour le moment entre 22 et 24 personnes ont été placées sous mandat dépôt et transférées à la MAC de Ziguinchor depuis l’ouverture de l’enquête sur l’assassinat des 14 personnes dans la forêt de Boffa. 

 

Commentaires (0)

Connectez-vous pour commenter cet article